Close-Gabriella.jpeg

cinéma     art

 
cinema

BIO

Liliane Mutti est une réalisatrice née au Brésil vivant  à Paris depuis janvier 2018. Elle effectue actuellement une résidence artistique au Centre Des Récollets et travaille sur des scénarios de séries de télévision, des documentaires, des créations d'art vidéo, des performances, à la frontière entre cinéma et arts visuels. Elle aime transiter entre les thèmes de l’exil, du regard féminin et des périphéries du monde. 

À Paris, elle a créé le Collectif Audiovisuel Ubuntu (www.ubuntuaudiovisuel.com), mot d'origine africain zulu, qui signifie : « Je suis parce que nous sommes ». et est aussi présidente de l’association culturelle Ciné Nova Bossa, dédiée à l'hybridisme artistique et au multilinguisme dont le siège est située dans le 10ème arrondissement de Paris.

Diplômée en Communication et Culture, de l'Université Fédérale de Bahia,  titulaire d'un master en sciences de l'éducation avec une recherche sur la biographie au féminin, a partir de la tension entre l'espace domestique et l'espace public. Son mémoire a été soutenu à Université Paris Diderot, à partir d'une convention internationale entre l'UFF - Université Fédérale de Rio de Janeiro et Sorbonne-Paris 3, dans l'IHEAL - Institut de Hautes Études sur l'Amérique Latine. Mutti est actuellement  en  Master 2  - Études sur le Genre, de Paris 8 - Vincennes - Saint Denis, et réalise le travail audiovisuel dans le cadre de la recherche Banlieue Créative  - Université Sorbonne Paris Nord.

  

Au Brésil, la réalisatrice  a travaillé comme animatrice des débats   télévisuels aux côtés de Dilma Rousseff - première femme à présider le Brésil - avant  le coup d'État institutionnel qui l'a renversée. L'auteure a  écrit et réalisé récemment la série télévisée « Decola » , en vingt épisodes, sur l'Amazonie, qui a été diffusée par cinq chaînes de télévision (CineBrasilTV / TV Cultura / TV Brasil / PlayTV). Elle était membre du jury du Secrétariat de la Culture de Rio de Janeiro en Économie Créative.  Lauréate du Prix de l'Institut Ayrton Senna, pour  l'ensemble de son œuvre journalistique  pour la jeunesse et du Prix ABI - Bahia Printing Association, pour les articles publiés dans le journal Correio da Bahia sur la culture brésilienne. Elle a  reçu une bourse du Goethe Institut, pour une résidence à Berlin. 

La réalisatrice lance cette année son long-métrage,  « Miúcha, the Voice of Bossa Nova ». En France, elle réalise des courts-métrages, qui ont été diffusés dans plusieurs festivals en Europe et aux États-Unis : « Instant-ci », basé sur le travail de la muraliste Laura González Cabrera qui s'inspire de l’œuvre de  Clarice Lispector;  « Padam », sur l'expérience d'un groupe d'artistes en confinement et le mini-documentaire « Femme-Multitude », ce film a été intégré à l’exposition Demain Sera un Autre Jour, à la Guinguette des Grandes Serres à Pantin. Son travail le plus récent, « Génocide », d'art vidéo, fait partie d'une trilogie, qui comprend le court-métrage « Écocide », enregistrée en 2020  à Montmartre et projetée à l'Espace Krajcberg à Paris. Sa plus récente vidéo expérimentale filmée en noir et blanc, intitulée « Sans Oxygène » a été présentée dans le Forum Social Mondial  en janvier 2021.

 
rolo de filme

Author biography 



LILIANE MUTTI is a Brazilian filmmaker living in Paris. She worked side by side with Dilma Rousseff - first woman to preside over Brazil -, less than a month before the institutional coup d'etat that overthrew her. She’s currently a resident at Les Récollets Arts and Research Center in Paris. She is launching this year : "Miúcha, the woman of Bossa Nova", distributed by RioFilme and produced by Toca Films. She has also written and directed in the recent past the TV series: "Decola", about the Amazon, which has been licensed to five television channels (CineBrasilTV / TV Cultura/ TV Brasil / PlayTV).  She is a critical part of the audiovisual production bureau TOCA doesn’t look like he is in Bahia - Brésil. She was a member of the Jury of the Secretariat for the Promotion of Cultura in the city of Rio de Janeiro. He reiterated the Prix de l'Institut Ayrton Senna de meilleur communicator in the culture of jeunesse au Brésil pour l'ensemble de son travail et l'important Prix ABI - Bahia Printing Association - pour les articles publiés dans le journal Correio da Bahia sur la brésilienne culture. In France, she’s directed :  "Instant-ci", based on the work of whiter Clarice Lispector and “Padam”, short film about the experience of a group of artists during confinement. Her most recent work is "Génocide", a video-art with more than 28

thousand views, at her link : https://vimeo.com/428317738

 
5250d7ec-4639-4777-b120-1b20f0e858e0.jpg

Filmographie


 
Ecocide - une action d'Alerte France Brésil, Md18 et Ubuntu Audiovisuel
HUMANITÉS - en cours de production
DECOLA - série télé - 2º saison - chaîne CineBrasilTV
ELLE_TEASER (2021) - Un an après l’assassinat de Marielle Franco, ses parents Antônio et Marinete Silvia se rends à Paris pour participer à l’inauguration du jardin qui porte le nom de leur fille. Une film de Liliane Mutti et Daniela Ramalho
TA CLARICE_rush - une production Filmz (FR/BR)
SANS OXYGÈNE - Art Vidéo by Ciné Nova Bossa
FEMME-MULTITUDE - Une action du Alerte France Brésil, Md18 et Ubuntu Audiovisuel
 

Sans Oxygène

(Paris, janvier 2021)

Out of breath is an experimental short film that opens the trilogy of Devir, which I hope to do in 2021, based on a worldwide pandemic scenario. Set in Paris, the film looks at Brazil from Paris, especially the tragedy of the Amazon region, where France shares its largest border with Brazil, the French Guyana. The choice of black and white, especially a grayish white, marks a scenario of si-fic, in which the future is the present. When could we imagine that we would run out of oxygen? Inspired by real facts, such as the lack of oxygen cylinders in the hospitals of northern Brazil, the film fictionalizes reality and express it in images of pain and death, when words are not a possibility.

 

vidéo art

SANS OXYGENE - AFFICHE-7.jpg
 

Sans Oxygène -

Une tragédie annoncée.

En janvier 2021, une bande de performeurs est au Canal l'Ourcq à Paris pour crier : qu'il manquait d’oxygène dans le poumon du monde.

À Manaus, capitale de l’Amazonie, des dizaines de personnes, parmi elles des nouveau-nés, sont morts dans les hôpitaux publics en raison du manque d’oxygène. Le manque d’oxygène atteint aussi l’État voisin du Pará et une vente parallèle des cylindres d’oxygène est en cours dans le nord du pays.

La nécro-politique se propage dans tout le Brésil.

Out of breath - an announced tragedy. 

In January 2021, the world's lungs lacked oxygen.

In Manaus, capital of Amazonas, dozens of people, including newborns, died in public hospitals due to lack of oxygen. 

The lack of oxygen also affected the state of Pará and a parallel sale of oxygen cylinders is spreading across the North of the country. The necropolitics spreads throughout Brazil.